| Nationalité : Française
| Année de création : 2020
| Durée : 52'
| Réalisateur :
Tom Graffin

Festival, quand mon village résiste : le documentaire qui vous fait bouger !

Comment le petit village normand de Saint-Laurent-de-Cuves est-il devenu le théâtre de l’un des 10 plus grands festivals musicaux de France ? Grâce à l’optimisme et la ténacité de ses habitants, bien décidés à faire venir chaque été, plus de festivaliers qu’il n’y a de vaches laitières dans les pâturages locaux. Vous aimez les festivals atypiques et les belles histoires ? Ce documentaire du sociologue Emmanuel Négrier, spécialiste des festivals en France va vous plaire !

3 raisons de s’ambiancer devant Festival, quand mon village résiste

img

1. PETIT village, GRAND événement

Les villageois de Saint-Laurent-de-Cuves à l'origine de l'organisation du Festival papillons de nuit (P2N) ne se doutaient pas à sa création que ce qui n'était au début qu'un petit concert associatif deviendrait l’un des festivals les plus réputés de l'Hexagone. La première année, 3000 amateurs de musique ont répondu présent et se sont retrouvés sur le parking du village pour faire la fête ensemble. La réputation de l'événement a rapidement dépassé les pâturages du village normand et le nombre de spectateurs à doublé dès la deuxième édition.  Désormais, chaque été, la population de Saint-Laurent-de-Cuves est multipliée par 450, passant ainsi de 500 habitants à 70.000. Une affluence qui fait vivre le village, le dynamise et en fait aujourd'hui le théâtre d’un des 10 plus grands festivals de musique de France.

img

2. Un hommage à l’initiative locale

Le festival Papillons de nuit est l'archétype du festival associatif. De la préparation de la scène à celle des sandwichs, tous les villageois de 5 à 90 ans mettent la main à la pâte pour que l’événement soit réussi. Pour beaucoup, il s’agit d’ailleurs d’un engagement familial et certains revendiquent même être bénévole de père/mère en fils/fille”. Si les habitants sont si impliqués et motivés c'est parce que l'événement musical a permis de sauver leur petit village normand. Cette mobilisation se ressent dans la réalisation et en devient touchante. Le documentaire est sans aucun doute un hommage à ces nombreux bénévoles et au travail accompli. Éclairé par le sociologue Emmanuel Négrier, spécialiste des festivals en France, le réalisateur Tom Graffin étoffe son sujet en donnant la parole de spécialistes et hauts responsables du monde de la culture (Françoise Nyssen, Jack Lang, Jean-Noël Tronc, ou encore Angelo Gopee) qui soulignent le véritable défi que représente la survie des festivals (et notamment associatifs) aujourd’hui.

img

3. Un joli plateau d'artistes qui plébiscitent l’événement

Premier artiste à avoir fait confiance aux organisateurs, Gérald De Palmas. Guitare en bandoulière, l'interprète de “J’en rêve encore” a porté chance à l'événement et contribué à son ascension puisque désormais les plus grands noms circulent lors de sa programmation. D’Angèle à DJ Snake en passant par Alain Souchon ou encore Patrick Bruel, le festival Papillons de nuit a fait du chemin depuis qu’il est sorti de sa chrysalide en 2000. 20 plus tard, c'est un budget de près d'un million d'euros qui est déployé chaque année pour son organisation, une somme considérable pour un si petit village qui démontre que le festival de musique a trouvé son rythme.

Saviez vous

Vous serez ravi(e)s d'apprendre que :

  • Le budget du festival s'élève à près de 2,5 millions d'euros

  • En 2012, le festival Papillons de Nuit s'est classé en 3ème position des manifestations touristiques du département de la Manche

  • A son lancement en 2001, le festival accueillait 10 000 festivaliers, un chiffre qui n'a cessé de crotre pour grimper jusqu'à 70 000 lors de l'édition de 2014

infos

Où regarder Festival, quand mon village résiste ?

Festival, quand mon village résiste est diffusé depuis le 1 er juin 2021 sur SALTO

background salto
infos
Découvrez le documentaire Festival, quand mon village résiste